Prenez le pouvoir sur vos données !

Mieux informés et sensibilisés, les citoyens doivent disposer de toutes les clés pour mieux protéger leurs données personnelles. Ils se diront ainsi « quand c’est gratuit, c’est vraiment gratuit ».

« L’écosystème numérique est façonné par des acteurs qui ont intérêt à vous profiler pour revendre de l’influence. » Face à ce sombre constat, Benjamin André a décidé de passer à l’action. Président de la start-up Cozy Cloud, il a participé au développement d’une solution d’hébergement sécurisée de données personnelles. Soutenue par notre filiale MAIF Avenir, elle permet aux utilisateurs de reprendre le contrôle de leurs données. Une initiative qui va dans le même sens que le règlement général pour la protection des données (RGPD). En vigueur depuis mai 2018, il impose des règles à tous les opérateurs en ligne qui collectent des données sur le sol européen. Avec ce règlement, « on redonne le pouvoir à l’utilisateur », affirme Benjamin, confiant.

En effet, chaque jour, nous produisons d’innombrables quantités de données personnelles : quand nous publions un commentaire ou une photo, quand nous recherchons un itinéraire ou visitons un site. Que deviennent-elles une fois en ligne ? Dans l’écrasante majorité des cas, elles sont récupérées par les acteurs du web qui en tirent de précieuses informations commerciales. Le tout généralement à notre insu. Mais cela n’est pas inéluctable. Des lois et des solutions alternatives protégeant mieux nos données existent. Toutefois, elles ne seront efficaces que si chaque acteur prend son rôle au sérieux.

Le législateur, un garant qui a du mal à se faire entendre

Le RGPD exige notamment des entreprises numériques qu’elles informent les internautes sur la récolte et l’utilisation de leurs données. Ce qu’elles font. Mais les conditions générales d’utilisation sont bien souvent laborieuses à lire.

Ainsi, seuls 6 % des internautes le font vraiment avant de cliquer sur « J’accepte ». Que vaut alors ce « consentement » ? Cette mauvaise information des internautes profite in fine aux Gafam (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft). Et c’est bien ce qui agace le sociologue Antonio Casilli, invité sur le plateau de Turfu Express.

« À chaque fois que vous cherchez à monter une loi qui soit capable de respecter les libertés individuelles, vous vous heurtez à un mur de lobbyistes qui cherchent à imposer leur vision et à défendre leurs intérêts. »

Antonio Casilli, sociologue

Pour contrer cela, il nous semble important d’informer et de débattre. C’est d’ailleurs l’objet de Turfu Express, magazine vidéo proposé par la MAIF et du site Mes datas et moi. On y parle notamment d’intelligence artificielle, d’infox ou encore d’économie de l’attention. Autant de sujets à décrypter pour utiliser internet d’une manière plus responsable. Ce n’est pas qu’au législateur et aux hommes politiques d’agir, comme le souligne Antonio Casilli « il y a un rôle important de la société civile et des associations pour se faire entendre ».

La société civile, une actrice qui doit prendre son rôle plus au sérieux

Face aux enjeux commerciaux colossaux qui se jouent ici, la loi n’est en effet pas toujours suffisante. Ne serait-ce qu’en France, Facebook et Google captent 90 % de la croissance du marché publicitaire. Une manne à laquelle ils ne sont pas prêts à renoncer. Pour appuyer le RGPD et faire bouger les choses, la société civile doit prendre le relais.

Les internautes ont pour cela de multiples outils à leur disposition. Vous pouvez, par exemple, remplacer Google par Qwant. Ce moteur de recherche européen ne trace pas les données personnelles. Partenaires de cette initiative, nous soutenons particulièrement Qwant Junior. Installé par défaut sur les ordinateurs de l’Éducation nationale, il propose également des outils pédagogiques qui aident les familles à bien agir.

Et la pédagogie, c’est au final le nerf de la guerre. Un combat qui engage la MAIF depuis toujours ! L’écosystème pédagogique Mes datas et moi, composé de plusieurs sites internet et d’une application, vous permet de reprendre en main votre identité numérique à travers des articles, conseils et expériences.

L’Essentiel sur la société numérique

Un livret conçu par la MAIF pour vous aider à y voir plus clair (PDF - 4,9 Mo)

Agissons ensemble

#ChaqueActeCompte

Prochain article :

Reprenez votre identité numérique en main

Numérique éthique 8 mai 2019

Avez-vous conscience du volume de vos données collectées et de l’usage qui en est fait ? Tous les jours, vous utilisez votre portable, votre ordinateur… et laissez une multitude de traces sur internet. L’utilisation de ces données personnelles peut vous échapper alors que ces informations vous appartiennent.

Lire cet article