# 11 Toit à moi

Société solidaire 16 septembre 2020

MAIF présente Les innovateurs – Une série de portraits d’entrepreneurs bien décidés à avoir un impact positif sur leur territoire. Une coproduction MAIF / Télénantes.

Grâce à 1 500 donateurs réguliers, Toit à moi achète une dizaine de logements chaque année. (1'29)

Fédérer tous les citoyens sensibles au drame des sans-abris

«  C’est une idée qui m’est venue en donnant une pièce dans la rue à un SDF. Je me suis dit que la personne serait bien mieux aidée si on s’y mettait à plusieurs, en s’engageant dans la durée ». C’est ainsi que, en 2007, Denis Castin a quitté son poste de conseiller en création d’entreprise et créé Toit à moi. L’association vise à fédérer tous les citoyens sensibles au drame des sans-abris. Depuis 2007, elle a réuni 1 500 donateurs réguliers, qui versent chaque mois une somme moyenne de 20 euros*. L’argent ainsi récolté est utilisé pour acheter des appartements, mis à disposition des bénéficiaires pour une durée indéterminée (entre 3 à 5 ans à ce jour). Cette « économie de l’abonnement », récompensée l’an passé par un prix French Impact d’innovation sociale, est partout reproductible. Après Nantes, où l’association est née, Toit à moi a ouvert des antennes à Bordeaux, Toulouse, Angers, Lyon et en région parisienne. « En complément de cette action de logement, des entreprises nous aident à financer des actions d’insertion et d’accompagnement social, avec le renfort de bénévoles » précise Denis Castin. Ces activités sont très variées : sorties culturelles, promenades, sport, cuisine, bateau, cours de français, initiation à l’informatique… Collectives ou individuelles, ces parenthèses créatrices de lien social permettent aux personnes de se sentir progressivement entourées et soutenues. Ce qui leur donnera le courage d’aller vers une nouvelle vie… L’action porte ses fruits : Toit à moi estime que 80 % de ses bénéficiaires trouvent un emploi et 90 % réussissent à se reloger en dehors de l’association.

Agissons ensemble

#ChaqueActeCompte

Prochain article :

Agissons avec Jamy !

Société solidaire 31 juillet 2020

Lire cet article